EN 81-20 et EN 81-50

Principales exigences et solutions SODIMAS

Article: 5.3.15.2

1a - Ouverture des portes cabine

En dehors de la zone de déverrouillage, l’ouverture des portes cabine est limitée à 50 mm, sous un effort de 1000 N.
Deux solutions sont proposées en fonction du type de porte:

  • ▸ Un verrouillage mécanique de porte.
  • ▸ Un mécanisme limiteur d’ouverture.

Article: 5.3.6.2.1.1

1b - Détection des portes


En cas de défaillance du système de détection (> 50mm), deux solutions SODIMAS possibles:

  • ▸ La vitesse de fermeture des portes est ralentie et un signal sonore indique aux usagers la présence d’un défaut.
  • ▸ Ou, l’appareil est mis à l’arrêt.

Article: 5.4.4

1c - Résistance au feu de l’habillage


Les matériaux choisis pour le plancher, les parois, le plafond et l’esthétique de la cabine satisfont aux prescriptions minimum suivantes:

  • ▸ Plancher : Cfl s2 (Classification Française M3)
  • ▸ Paroi : C s2 d1 (Classification Française M2)
  • ▸ Plafond : C s2, d0 (Classification Française M2)

Article: 5.4.3.2.3

1d - Résistance des parois vitrées


Les parois de cabine totalement ou partiellement en verre feuilleté résistent aux chocs par:

  • ▸ Pendule rigide (10 kg) d’une hauteur de chute de 500 mm.
  • ▸ Pendule mou (45 kg) d’une hauteur de chute de 700 mm.


Article: 5.3.5

1e - Résistance des portes

  • ▸ Les liaisons entre vantaux résistent à un effort de traction de 1000 N.
Article: 5.3.11.3

Sous un effort de 300 N tous les types de portes résistent:

  • ▸ Sans déformation permanente > 1 mm.
  • ▸ Sans déformation élastique > 15 mm.
Article: 5.3.5.3.1 a

Sous un effort de 1000 N tous les types de portes résistent:

  • ▸ Sans déformation permanente significative > 10 mm.
Article: 5.3.5.3.1 b

En cas de choc:

  • ▸ Un moyen mécanique empêche les vantaux de sortir de leurs guides.
Article: 5.3.5.3.2

Article: 5.4.10.1

1f - Intensité lumineuse en cabine


L’intensité lumineuse minimum est au minimum:

  • ▸ En mode normal de 100 lux à 1m au dessus du plancher.
  • ▸ En mode secours de 5 lux pendant 1 heure à 1 m au centre de la cabine et près des demandes de secours.

Article: 5.4.6.1

1g - Sécurité des passagers en cas d’évacuation


Les trappes de secours sur le toit de la cabine sont:

  • ▸ D’un passage libre de 0,40 x 0,50 m minimum.

Sous un effort de 300 N le garde pied résiste:

  • ▸ Sans déformation permanente > à 1 mm.
  • ▸ Sans déformation élastique > à 35 mm.

Article: 5.6.6.2

1h - Auto-surveillance des freins

L’auto surveillance des freins est assurée par la QItouch:

  • ▸ Chaque frein peut être testé individuellement depuis l’armoire palière QItouch.
  • ▸ Les certificats des machines SODIMAS intègrent systématiquement l’auto-surveillance des freins.

Article: 5.6.6.4

1i - Certification des machines


Le dispositif de protection contre la vitesse excessive de la cabine en montée peut agir sur le même arbre que la poulie de traction, à condition que l’arbre soit uniquement supporté statiquement en 2 points:

  • ▸ Toutes les machines SODIMAS possèdent un certificat APAVE pour l’utilisation d’un arbre moteur supporté statiquement sur 3 points.

Article: 5.4.2.2

1j - Résistance des parois de gaine


Sous un effort de 1000 N, les parois de gaine résistent:

  • ▸ Sans déformation permanente > 1 mm
  • ▸ Sans déformation élastique > 15 mm
  • ▸ Sans déformation permanente dans le cas de parois type verre feuilleté.

Article: 5.2.5.7 - 5.2.5.8

2a - Espace de sécurité en haut de gaine et en cuvette

Les espaces minimums de refuges possibles sont:

Posture Pictogramme Dimensions de l'espace de refuge : H x P x L
En haut de gaine et en cuvette
Debout IMAGE 2,00 x 0,40 x 0,50
Accroupie IMAGE 1,00 x 0,50 x 0,70
Position supplémentaire autorisé en cuvette
Allongée IMAGE 0,50 x 0,70 x 1,00

Article: 5.4.7.2

2b - Hauteur et résistance des balustrades

La hauteur des balustrades est dépendante du vide libre entre la cabine et les murs de gaine:

  • ▸ Si la distance libre horizontale entre le bord intérieur de la main courante de la balustrade et la paroi de la gaine est :
    > 0,30 m et < 0.50 m, hauteur balustrade 0.70 m
    > 0.50 m, hauteur balustrade 1.10 m

La balustrade résiste à 1000 N sans déformation élastique > 50 mm.


Article: 5.4.7 & 5.4.8

2c - Sécurité des techniciens sur le toit cabine


  • ▸ Un dispositif de commande d’inspection peut être actionné depuis un espace de refuge.
  • ▸ La surface de travail est antidérapante.
  • ▸ Un différentiel sur la chaine de sécurité doit être installé.
  • ▸ Sous un effort de 2000 N sur une surface de 0,30 x 0,30 , le toit résiste sans déformation permanente.

Article:

2d - Sécurité mécanique des techniciens en gaine


  • ▸ Les extrémités des câbles sont réalisés par auto-serrage, par manchon de sertissage ou par œillets sertis. Article: 5.5.2.3.1
  • ▸ Les dispositifs destinés à empêcher les câbles sur les poulies à sortir des gorges sont positionnées en nombre suffisants suivant leurs configurations. Article: 5.5.7
  • ▸ La cabine est arrêté mécaniquement dans le cas d’un mouvement incontrôlé ou inattendu de celle-ci. Le système de parachute est actionné par une pince bloquant le câble du limiteur de vitesse. Le retour en service normal est réalisé après intervention dans le contrôleur Article: 5.2.6.4.4.1

*Brevet SODIMAS n°16 56571



Article: 5.2.5.7 - 5.2.5.8

2e - Sécurité électrique des techniciens en gaine

  • ▸ Deux différentiels sont installés en gaine sur Article: 5.10.1.2.3: - la chaine de sécurité - les opérateurs porte(s) cabine
Article: 5.3.11.3

▸ Grâce à la QItouch, la cabine n’excède pas la vitesse de 0,30 m/s en manœuvre d’inspection lorsqu’elle est située à moins de 2 mètres des extrémités hautes et basse de la gaine. Article: 5.12.1.5.2.1

▸ Un éclairage de 200 lux est assuré au niveau de la QItouch. Article: 5.2.1.4.2


Article: 5.4.10.4

2f - Éclairage de secours en gaine


L’intensité lumineuse de l’éclairage de secours doit être de 5 lux pendant 1 heure. Il doit être situé à 1 mètre du centre de la cabine, à proximité de la commande de secours.

  • ▸ Avec la QItouch SODIMAS commande l’éclairage secouru de toute la gaine en cas de coupure de courant.

Article: 5.12

2g - Accès fond de cuvette


Un boitier d’inspection portatif, breveté, accessible depuis le palier, inclut :

  • ▸ Une commande d’éclairage.
  • ▸ Un poste de commande de manœuvre d’inspection, pouvant être actionné autour de l’espace de refuge.
  • ▸ Une prise de courant.

Deux types d’échelles sont prévus pour accéder à la cuvette d’une profondeur < 2.50 m:

  • ▸ Une échelle fixe, telle que définie dans l’annexe F.
  • ▸ ou, une échelle escamotable avec ressort intégré telle que définie dans l’annexe F ou équivalent.

Le système de déverrouillage de la porte palière est accessible depuis le fond de cuvette ou depuis l’échelle. L’écran contrepoids résiste à un effort de 300 N sans toucher le contrepoids.


Article: 5.11.2.3.5

2h - Marquage des composants de sécurité

SODIMAS appose une plaque sur l’ensemble des composants de sécurité et des circuits de sécurité en mentionnant :

  • ▸ Le nom du fabricant
  • ▸ Le numéro de certificat type
  • ▸ Le type de composant ou dispositif

Article: 5.2.5.7

2i - Informer les techniciens


Il est indiqué sur le toit de cabine:

  • ▸ Le nombre de personne maximal autorisé à monter sur le toit.
  • ▸ Le type de postures autorisé pour se tenir dans le ou les espaces de refuge.
  • ▸ Dans le cas d’intervention en gaine, les consignes sont affichées pour permettre une maintenance en toute sécurité (Intervention sur le frein, le tendeur de courroie, etc...).

Article: 5.4.2.2

2j - Utilisation des montes-charges


A chaque palier doivent être affichées les consignes d’utilisation:

  • ▸ La charge nominale.
  • ▸ L’autorisation de rentrer ou non les moyens de manutention dans la cabine.

Article: 5.12.1.8

2k - Shunt des portes


Un dispositif de type ‘‘commutateur’’ à 4 positions stables et indépendantes, permet de shunter dans l’armoire de manœuvre:

  • ▸ Les contacts et/ou verrous de portes palières.
  • ▸ Les verrous des portes palières (portes manuelles).
  • ▸ Les contacts et/ou verrous de porte(s) cabine.

Un signal sonore et lumineux sous la cabine permet de d’informer les techniciens de tout déplacement en manœuvre d’inspection ou de rappel. Un contrôle électrique est effectué dans la zone de déverrouillage, pour empêcher tout fonctionnement normal de l’ascenseur avec des contacts de portes défectueux shuntés.